Musée du Malgré-Tout
Musée du Malgré-Tout
logo
expo précédente
expo suivante

La peinture égyptienne

Expo Peinture Egyptienne

Profitant de l'achèvement des travaux de la salle destinée à accueillir, au début de l'an 2001, les vitrines permanentes du Musée d'archéologie régionale, le CEDARC/Musée du Malgré-Tout a présenté deux autres expositions ayant pour thème l'Egypte pharaonique, et complétant l'exposition "Ombres d'Egypte..."

L'une de ces expositions complémentaires, a été réalisée et prétée par le Centre Ouserhat de l'Université de Bruxelles. Sous le titre de "Peintures Égyptiennes", l'exposition traitait en réalité, de façon quasi exclusive, de la peinture des 18e et 19e dynasties, telle qu'on peut l'admirer dans les tombes des nobles thébains entre le XVe et le XIIIe siècles avant notre ère.

La peinture égyptienne ancienne, tout le monde a le sentiment de bien la connaître... Toute personne qui a un tant soit peu parcouru l'Egypte a dû visiter quelques tombes thébaines, celles du moins où les Autorités égyptiennes de l'Organisation des Antiquités autorisent encore la pénétration des touristes. Par ailleurs, les livres luxueux ayant l'Egypte pour thème (ou pour prétexte ?) foisonnent, et les reproductions d'images peintes y tiennent inévitablement une place non négligeable.

En réalité toutefois, cette pseudo connaissance n'est qu'un mirage !

L'exposition visait deux objectifs qui dans la pratique de l'étude, se révèlent entièrement complémentaires. Il s'agit de mieux lire, de mieux analyser, de mieux comprendre la peinture égyptienne ancienne, afin de mieux l'apprécier, de mieux la préserver, et, si possible, de la sauver.

L'exposition "Peintures Égyptiennes" présentée à Treignes est une version légèrement modifiée de celle réalisée en 1994 à l'Académie royale des Beaux-Arts de la Ville de Bruxelles, dans le cadre d'un Colloque international consacré à la peinture égyptienne ancienne et organisé, avec le soutien de la Fondation Egyptologique Reine Elisabeth, par le Centre Ouserhat de l'Université Libre de Bruxelles, sous la direction du Professeur Roland Tefnin.